Chapelle Saint Jean

Il s’agit d’un édifice en forme de croix latine remontant au XVIème siècle, remanié au XVIIème siècle et restauré au XIXème siècle, (1817 au-dessus de la porte sud). Clocheton amorti par une flèche à crochets et gables ajourés. Marches d’escalier sur le rampant sud.

Il est lambrissé et ses sablières sculptées sont, entre autres, décorées de l’emblème des cinq plaies. La poutre transversale porte l’inscription « M. Guill Perfezou Rec. M. K(er)varec Fa. 1653« . La charpente porte la date de restauration de 1873. La porte en croix porte la date de 1817. Sur un panneau du tabernacle, se voit saint Tugen avec chien et clef.
La chapelle abrite les statues de saint Jean Baptiste (en pierre), la Vierge-Mère, saint Joseph, saint Philibert, Yann Bihan (saint Jean Baptiste) et une Pietà.

Mobilier :
Maître-autel de pierre : le retable bas porte dans des médaillons les figures en bas-relief polychrome des
Evangélistes. Le tabernacle est ouvragé : Sainte Face sur la porte, et, entre des colonnettes, en bas-relief, saint
Tugen avec clef et chien dans le panneau de gauche et un évêque dans celui de droite. Derrière le retable, une
haute balustrade donne accès, par deux portes à balustres, à une sacristie qui occupe le chevet.
Statues anciennes – en bois polychrome : Vierge à l’Enfant, Pietà, saint Joseph, saint Jean-Baptiste dit
Sant Yann Bihan ; – en pierre polychrome : autre saint Jean-Baptiste, de haute taille, dans une niche à colonnettes
et fronton, et un saint évêque (Philibert ?).
Dans la sacristie, vieille armoire massive à quatre portes, en mauvais état.

* Près de la chapelle, calvaire relevé vers 1950 ; il porte l’inscription : « M. GVILL. PERFEZOV. RECTEVR. IE.
B. POLESEC. F. 1645. »
Fontaine voûtée en anse de panier et datée 1712, de l’autre côté de la route.


Autres liens