Pardon saint Côme et saint Damien 2017

Le père Jean-Paul Glebart a célébrer,  la messe du pardon à la chapelle Saint-Côme et Damien. Saint Côme était autrefois un lieu de pèlerinage très fréquenté, ce qui explique les dimensions de la chapelle, supérieures à l’église paroissiale. La couverture de la nef, véritable carène de poutres sculptées constitue la partie la plus remarquable. La charpente est renforcée par des poutres en bois dont les extrémités sont mordues par des gueules monstrueuses.
Sur les sablières, le moindre mètre carré offre au regard du visiteur chimères, monstres, personnages se tenant le ventre des deux mains.
Près de la fontaine pousse le sambucucs ébulus justement censé guérir les maux de ventre. Le pardon estl’occasion d’admirer cette chapelle dont les plus anciennes parties datent du XVe siècle mais aussi la procession costumée.
La fête s’est poursuivie autour d’un jambon à l’os puis le fest-deiz à partir de 14 h.
Publié le 10/06/2017 sur Ouest-France

   
   
   

Photos Gérard Morel F&C

photo : Odile Le Berre OF

Une bannière restaurée pour Saint-Nic

Comme tous les ans, le pardon de Saint-Côme a été à la hauteur de la beauté de la chapelle. Pour la circonstance, huit délégations de paroisses ont sorti costumes bretons et bannières pour une belle procession colorée à la fontaine. Les femmes de la commune sortaient pour la première fois la bannière de la paroisse, nouvellement restaurée par le brodeur Paul Balbous.

Les broderies ont été déposées, le velours changé et les personnages de Sant Vig et Sainte Thérèse restaurées par un travail de peinture. Le résultat est à la hauteur des espérances. Dans son homélie, le Père Jean-Paul Gélébart, qui a l’art des explications simples a mis l’accent sur le respect des différences.
La chapelle est ouverte du lundi au vendredi de 16 h à 18 h. Juillet et août, les horaires d’ouverture sont de 11 h à 12 h et de 16 à 18 h du lundi au vendredi puis le dimanche de 16 h à 18 h en juillet et août.
lu dans Ouest-France le 15/06/2017